Pour moi, ma peinture est plutôt l’expression de la part d’invisible qui est en moi, la toile de multiples impressions, d’instantanés figés dans le fil des souvenirs, vivants pris au piège du conscient comme de l’inconscient et du subconscient. Toute une gamme de réminiscences perdues dans le temps, arrêtée, incrustées sur ma toile, irremplaçables trésors.

P. KLEE disait : “ l’art ne reproduit pas le visible, il rend visible (Théorie de l’Art Moderne). “

J’aime creuser derrière et au fond des réalités apparentes, où se dérobe l’essentiel des êtres et des choses. Par la couleur doucement confondue à l’autre couleur, à d’autres couleurs, le passage atteint une autre atmosphère et la vibration rendue, découvre la vérité de chaque détail, comme un secret peu à peu dévoilé, révélé, mis à nu, découvert, vulnérable, fragile, mais vibrant et indispensable.

Et pour reprendre une phrase connue : “ et si la beauté, pouvait sauver le Monde et un peu de chacun d’entre nous ? On pourrait faire un pas de plus.“

“Ma démarche personnelle est ma quête de l’invisible chez l’autre“ au travers du visible, qu’il soit visage, regard, objet, nature morte… j’ai envie de dire, pour moi, croyante, ce BEAU a un NOM.